referencement web - cadeau anniversaire - voyance par telephone - voyance en privé

photos de saint-tropez

     

Régates des Bravades 

Lieu : Société Nautique - Parking du Nouveau Port - BP 72 - 83990 - SAINT-TROPEZ
Tél : 04 94 97 30 54                                                                                                                  régate
Email : snsttropez@aol.com
Internet : www.societe-nautique-saint-tropez.fr

Présentation générale

Une compétition nautique conviviale destinée à contribuer à la grande fête locale.
A l'occasion des Bravades, la Société Nautique de Saint-Tropez organise la "Régate des Bravades" le 20 mai 2011 afin de contribuer aux activités locales. 
Ouverte à tous les bateaux, elle restera néanmoins l'épreuve des Tropéziens. Les bateaux prendront le départ vers 11h devant la Tour du Portalet (ou au fond du golfe en fonction de la direction du vent). Entre 20 et 30 voiliers participent généralement à la régate locale. Comme toutes les régates organisées par la Société Nautique de Saint-Tropez, la clôture de cette régate et l'annonce des résultats demeurent un moment de réjouissances et de festivités.

Dates d'ouverture 2012

Dimanche 20 mai 2012


454èmes Bravades, fête traditionelle 

Lieu : Office de Tourisme - Quai Jean Jaurès - 83990 - SAINT-TROPEZ
Tél : 08 92 68 48 28
Email : info@ot-saint-tropez.com
Internet : www.ot-saint-tropez.com

Présentation générale

Les Bravades de Saint-Tropez, qui ont lieu depuis plus de 450 ans les 16, 17 et 18 mai, sont la manifestation exemplaire de l’attachement des Tropéziens à leur glorieux passé militaire et à leur profonde dévotion pour leur Saint Patron.
En l’an 68, Saint-Tropez, refusa publiquement devant Néron, d’abjurer sa Foi Chrétienne. Celui-ci le fit décapiter, puis son corps, mis dans une barque avec un coq et un chien symboles de l’outrage fait à l’empereur, fut jeté sur l’Arno.
Portée par les courants la barque arriva sur le rivage Tropézien. A partir de la fin du XVè, la ville de Saint-Tropez fut reconstruite, fortifiée et repeuplée. Ces nouveaux Tropéziens avaient pour mission de défendre la ville et ses environs. Ils portaient également leurs armes pour célébrer la fête du Saint, le 17 mai, dans la Chapelle de Saint-Tropez «hors les murs». Après l’abrogation de leurs privilèges, la tradition d’honorer le Saint avec les armes se perpétua jusqu’à nos jours.
Durant ces 3 jours donc, les Tropéziens fêtent leur Saint, emmenés par le Cepoun (gardien des traditions de la ville) et dirigés par le Capitaine de Ville.
Tromblonades, poudre, procession à travers la ville, messes, constituent la majeure partie de cette fête traditionnelle.

Mercredi 16 mai
8h00
SALVE D’ARTILLERIE
Aubades aux Autorités et Chefs de Bravade

11h00
Dépôt d’une gerbe au Monument aux Morts des deux Guerres, par le Capitaine de Ville.

14h30 - Place de l’Hôtel de Ville
RÉUNION DU CORPS DE BRAVADE

15h00
PRISE DE LA PIQUE ET DU DRAPEAU
BÉNÉDICTION DES ARMES

de 15h30 à 20h - en ville                                                                     bravade
PETITE BRAVADE

à partir de 19h - place Carnot
GRAND BAL PUBLIC


Jeudi 17 mai
8h - Place de l’Hôtel de Ville
RÉUNION DU CORPS DE BRAVADE

9h - en l’Eglise Paroissiale
MESSE SOLENNELLE dite « DES MOUSQUETAIRES »
suivie de la PROCESSION GÉNÉRALE à travers la ville

15h30 - Place de l’Hôtel de Ville
RÉUNION DU CORPS DE BRAVADE

16h
GRANDE BRAVADE
Vers Minuit - Place de l’Hôtel de Ville
REDDITION DE LA PIQUE ET DU DRAPEAU

à partir de 19h - Place Carnot
GRAND BAL PUBLIC

Vendredi 18 mai
8h - Place de l’Hôtel de Ville
RÉUNION DU CORPS DE BRAVADE

9h - Ermitage de Sainte-Anne
MESSE D’ACTION DE GRACES
Retour en ville
DÉFILÉ

11h15 - Salle Jean Despas
VERMOUTH D’HONNEUR
Offert par le Capitaine de ville aux Personnalités Officielles, aux Autorités locales et aux Bravadeurs

Dates d'ouverture 2012

Du mercredi 16 mai 2012 au vendredi 18 mai 2012.


Maison des Papillons 

Lieu : Maison des Papillons - Rue Etienne Berny - 83990 - SAINT-TROPEZ
Tél : 04 94 97 63 45                                                                                                            
Email : papillons.sainttropez@orange.fr                                                                                    
Internet : www.saint-tropez.fr

Présentation générale

Le musée de la maison des papillons rouvre ses portes le samedi 31 mars 2012 jusqu'au mercredi 7 novembre 2012 aux horaires suivants : les mercredis, vendredis et samedis de 10h-12h30 et des mardis aux samedis de 14h-18h sauf jours fériés, lundis et dimanches.

Plus de détails prochainement...

Tarifs

Adulte Plein tarif : 3 €
Adulte Groupes (10 pers et plus) : 2.50 €
Gratuit Enfants jusqu'à 10 ans

Dates d'ouverture 2012

Du samedi 31 mars 2012 au mercredi 7 novembre 2012.


Exposition : Charles Dufresne, le rêve oriental 

Lieu : Musée de l'Annonciade - Place Grammont - 83990 - SAINT-TROPEZ
Tél : 04 94 17 84 10

                                                                                                                               exposition

Email : annonciade@ville-sainttropez.fr
Internet : www.saint-tropez.fr

Présentation générale

« Tout soudain voici Dufresne, qui jusqu’ici n’avait pas fait parler de lui. Il est là, avec un univers parfaitement beau en soi, qui brûle en des couleurs exquises, vit en de riches compositions. Avec ravissement on le contemple non sans une certaine appréhension de le voir s’évanouir aussi vite que la féerie quand s’éteignent les lumières du théâtre ». (Wilhelm Uhde, Picasso et la tradition française, Paris, 1928).

Le Musée de l’Annonciade vous propose ce printemps de découvrir ou redécouvrir les œuvres de Charles Dufresne (1876-1938).

Décrit comme le « dernier baroque » ou le « surprenant héritier de Delacroix », par le peintre Jacques Busse, ou comme un « peintre carrefour » des mouvements fauve et cubiste par René Huygue, psychologue et philosophe de l’art, Charles Dufresne « sans être un orientaliste (…) peint volontiers les sites algériens et les scènes de la vie nord-africaine ; il crée une Afrique imaginaire naïve et conforme à l’idée que s’en font les enfants et les poètes. Ses fauves qui errent dans la brousse, ses Ouled-Naïls aux allures équivoques, ses chefs arabes, raides, drapés de burnous rouges et montant des chevaux en carton ont parfois l’air de jouets. Mais l’attrait de cette peinture réside dans la part qu’y tient le mystère, grâce à sa magique fantaisie, il suggère les objets qu’il évoque en les dotant d’une vie singulièrement pittoresque ». (François Fosca, essayiste et critique d’art).

Un « Rêve Oriental » qui transportera amateurs éclairés, amoureux et curieux de l’art.

Tarifs

Adulte Plein tarif : 5 €
Adulte Tarif réduit : 3 €

Dates d'ouverture 2012

Du samedi 17 mars 2012 au lundi 18 juin 2012.


Festival "Les Nuits du Château de la Moutte" 

Lieu : Association Nuits du Château de la Moutte - «La source» - Chemin Treille de la Moutte - 83990 - SAINT-TROPEZ
Tél : 04 94 96 96 94
Email : info@lesnuitsduchateaudelamoutte.com
Internet : www.lesnuitsduchateaudelamoutte.com

Présentation générale

La quatrième édition du festival «Les Nuits du Château de la Moutte» aura lieu du 26 juillet au 13 août 2012. 
Rendez-vous culturel incontournable de l’été à Saint-Tropez, Les Nuits du Château de La Moutte propose des concerts et des spectacles prestigieux avec des artistes présents sur les plus grandes scènes internationales.

Programme 2012

Mardi 24 juillet – 21h
Soirée d’ouverture du Festival 
YUJA WANG, pianiste

Jeudi 26 juillet – 21h 
Soirée belge
En partenariat avec le Concours International Reine Elisabeth de Belgique
Helen KEARNS, soprano
Thomas BLONDELLE, ténor
Liebrecht VANBECKEVOORT, piano
Andrej OSOKINS, piano

Samedi 28 juillet – 21h
à définir

Lundi 30 juillet – 21h
Jazz 
Plage des Canebiers 
Sylvain LUC, guitare
Thierry ELIEZ, piano, keyboards
André CECCARELLI, drums
Alex LIGERTWOOD, chanteur

Jeudi 2 août – 21h
Danse                                                                                                                   la moutte
« Variations poétiques »
Marie Claude PIETRAGALLA, danse et chorégraphie
Julien DEROUAULT, danseur
Pierre HOMMAGE, violon

Samedi 4 août – 21h 
Musique de chambre « Une soirée dédiée à Annette Troisier de Diaz »
Gérard CAUSSÉ, alto
Michel PORTAL, clarinette
Franck BRALEY, piano

Dimanche 5 août – 11h 
« Une histoire du lieu » Rencontre avec Nicolas DUFETEL, musicologue en résidence au Château de la Moutte pendant la durée du festival 

Mardi 7 août – 21h 
Plage des Canebiers 
« Le piano romantique »
François-René DUCHÂBLE, piano

Jeudi 9 août – 21h
Cette soirée reçoit le soutien de FG Design
Spectacle Fado / Tango
Cristina BRANCO

Vendredi 10 août – 21h 
Place de l’Hôtel de Ville - Saint-Tropez 
Concert gratuit
Spectacle Fado / Tango
Cristina BRANCO

Lundi 13 août – 21h 
Chanteurs de l’Opéra du Kirov de Saint-Pétersbourg - Théâtre Mariinsky
Olga PUDOVA, soprano 
Maria BAYANKINA, soprano
Ilya BANNIJ, basse
Larissa GERGIEVA, pianiste

Dates d'ouverture 2012

Du jeudi 26 juillet 2012 au lundi 13 aout 2012.

 Cet été, le port le plus célèbre du monde rend hommage à son actrice fétiche qui nous parle de leur longue histoire d’amour.

Paris Match. Il semble que ton Saint-Tropez, celui de tes 20 ans, soit à des années-lumière de toi...
Brigitte Bardot. Mon Saint-Tropez est mort et moi, je ne vais pas tarder. [Rires.] Cette ville que j’ai adorée est devenue une gigantesque boutique de luxe pour ­milliardaires. J’ai eu la chance de connaître un petit port ravissant, plein de charme. Aujourd’hui je n’y mets plus les pieds.

Qu’aimais-tu dans ce village varois ?
Chaque soir, chaque nuit, la rigolade était prioritaire. On croisait des têtes couronnées, des comédiens, un futur président de la ­République [Georges ­Pompidou], Steve McQueen, Françoise Sagan qui venait d’écrire “Bonjour tristesse”. Mon Saint-Tropez, c’était aussi le Café des Arts avec Georges Bain au comptoir et les formidables ­spectacles sur la place des Lices ­improvisés par Jean-Marie ­Rivière. Au petit ­matin, c’était le dernier verre chez Henri ­Guérin, dit “le Gorille”, dans son bistrot sur le port. Tous étaient mes amis, tous sont morts.

Tu as découvert Saint-Tropez quand tu étais enfant...
Dans les années 50, mes parents avaient une petite maison sur les hauteurs, La Miséricorde. Lorsque je suis devenue célèbre, ils en ont acquis une autre : La Pierre plantée, au milieu des vignes, près de La Madrague. Je les revois faire des vendanges pour la coopérative. Ainsi nous buvions le vin des parents. Je dois reconnaître que c’était une horrible piquette qui me procurait des maux d’estomac. [Rires.]

L’osmose Bardot-Saint-Tropez remonte au tournage de “Et Dieu... créa la femme”, en 1956. Tu confirmes ?
Absolument. Jamais tournage ne fut plus joli. ­Vadim, mon mari, le metteur en scène, ne me faisait ­jamais recommencer la scène plus de deux fois. Mon partenaire Curd Jürgens était une immense vedette ­internationale. Sais-tu qu’il a eu l’élégance, après avoir vu la première projection privée, de me faire passer avant lui au-dessus du titre, en première place ? Grâce à ce geste, toutes les portes et tous les portefeuilles s’ouvraient pour Vadim et Raoul Lévy, le producteur. Curd Jürgens était un seigneur. Sans lui, j’aurais peut-être eu un parcours différent.

Retrouvez l'intégralité des confidences de Brigitte Bardot à Christian Brincourt dans Paris Match, semaine du 1er au 07 juillet.

 Saint-Tropez

  



Entre Saint-Tropez et Brigitte Bardot, la belle histoire d’amour commence dès l’enfance,

dans la maison de famille de la rue de la Miséricorde.

C’est à la Ponche et sur le port que sont tournées les scènes cultes de Et Dieu… créa la femme,

le film qui la fait entrer dans la légende.

Dès lors, toutes les jeunes filles veulent imiter la mode “BB” et le “Saint-Tropez style”:

la petite robe vichy, les ballerines, le bikini, le micro short, le panier à l’épaule…  

Elle s’habille chez Vachon ou chez Choses,

pose pour le  couturier Jean Bouquin qui a installé sa boutique dans un hangar à bateaux.

La Madrague, route des Canebiers,  achetée en 1958 abrite son bonheur et les plus belles fêtes de l’époque.

 Le nom de cette maison,

inspirera le tube du même nom et le scopitone (ancêtre du clip video) sera bien entendu tourné sur place

 Elle obtient une dérogation préfectorale l’autorisant à construire des murs d’enceinte

pour se protéger des curieux et des paparazzi qui la traquent.saint-tropez

 

Pierre André de Suffren,

dit « le bailli de Suffren », également connu sous le nom de « Suffren de Saint-Tropez »,

né le 17 juillet 1729 au château de Saint-Cannat,

près d’Aix-en-Provence et mort le 8 décembre 1788 à Paris, est un vice-amiral français,

 bailliet commandeur de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Suffren est à l’étranger le plus connu des marins français.

Pour les auteurs anglophones,

Suffren est pratiquement le seul amiral français digne de figurer parmi les plus grands marins.

De son vivant déjà, Suffren fait l’admiration de ses confrères anglais qui finissent par le surnommer « l’amiral Satan ». 



  • le clocher de l'église vue de la placette
    le clocher de l'église vue de la placette
  • saint-tropez,plage de la ponche,dérriere la mairie.
    saint-tropez,plage de la ponche,dérriere la mairie.
  • saint-tropez,le port.
    saint-tropez,le port.
  • saint-tropez
    saint-tropez
  • le bailli de sufren.
    le bailli de sufren.
  • place de saint-tropez,dérriere le port.
    place de saint-tropez,dérriere le port.
  • saint-tropez vue du port
    saint-tropez vue du port


chercher sur kimino
Ajouter un site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×